Services

Services

Si vous êtes témoin de harcèlement ou de discrimination fondés sur les droits de la personne par un (une) avocat(e) ou un (une) parajuriste, ou si vous croyez avoir subi une telle discrimination ou un tel harcèlement de la part d'un (d'une) avocat(e), d'un (d'une) parajuriste ou d'une candidate ou un candidat inscrit au Processus d'accès à la profession d'avocat, vous pouvez contacter la conseillère juridique en matière de discrimination et de harcèlement (CJDH).

Aucuns frais ne sont perçus pour les services offerts par la CJDH.

La CJDH vous aidera :

  • en tenant compte de vos préoccupations;
  • en clarifiant les questions soulevées;
  • en fournissant des renseignements et des conseils confidentiels;
  • en examinant vos options et les recours qui s'offrent à vous (p. ex., déposer une plainte auprès du Barreau de l'Ontario ou une demande auprès du Tribunal des droits de la personne de l'Ontario);
  • en expliquant les avantages et les inconvénients de chaque option;
  • en vous renvoyant à d'autres ressources qui pourraient vous aider.

Sur demande, la CJDH pourrait être en mesure de vous aider à régler votre plainte en intervenant de façon informelle à titre de facilitatrice neutre ou en menant une médiation formelle, le cas échéant.

La médiation est une négociation assistée. Il s'agit d'un processus confidentiel qui fournit au plaignant et au répondant une occasion de discuter des préoccupations du plaignant et de proposer des options pour les questions soulevées par la plainte.

La médiation est un processus volontaire. Le plaignant, la plaignante, le répondant ou la répondante peut se retirer de ce processus à tout moment.

Par le biais de la médiation, les parties sont encouragées à proposer leur propre solution avec l'aide de la CJDH. La CJDH ne prend pas parti durant la médiation et ne prend pas de décisions, mais facilite plutôt la discussion et aide les parties à mettre en œuvre leur propre solution.

La médiation peut être tenue lors d'une réunion en face à face ou selon un modèle de conciliation ou de « navette diplomatique » où les parties rencontrent la CJDH individuellement. Lors des rencontres de médiation, les parties peuvent être accompagnées par un ami, un porte-parole ou encore leur avocat(e) ou leur parajuriste.

RESTRICTIONS

La CJDH n'a pas de pouvoir d'enquête et ne mène pas de processus formel de plaintes impliquant des recherches de faits. Si vous désirez qu'une enquête soit menée concernant la conduite d'un (d'une) avocat(e) ou d'un (d'une) parajuriste, vous devriez contacter le Service des plaintes du Barreau.

La CJDH n'offre pas de conseils juridiques, ni de représentation juridique et ne recommande pas d'avocats ou de parajuristes en particulier. Si vous avez besoin d'un (d'une) avocat(e) ou d'un (d'une) parajuriste, vous pouvez communiquer avec le Service de référence du Barreau ou consulter le répertoire des avocat(e)s et des parajuristes.

COMMENTAIRES

Si vous avez déjà utilisé les services du Programme de CJDH, veuillez remplir le formulaire d'évaluation. Ce court questionnaire ne devrait vous prendre que 5 à 10 minutes à remplir. Vos réponses demeureront confidentielles et anonymes et serviront à déterminer l'efficacité du programme et à y apporter des améliorations ou des changements au besoin. Vos commentaires sont importants pour nous.